vendredi, décembre 04, 2009

La vigne-vierge résiste au vent...





La vigne-vierge résiste au vent. La pluie avive les couleurs. Un vent du Nord très gai dans une rue minuscule.
Si la terre n'est pas détemprée, s'il n'a pas encore gelé, il est toujours possible de planter les bulbes de printemps. Les jardineries commencent à les solder. Attention : bien vérifier leur qualité.

Pour choisir l'emplacement des crocus sur l'herbe (ou la pelouse, dans les jardins chics) la méthode la plus simple donne le résultat le plus harmonieux : on jette les bulbes et on les plante là où ils sont tombés. Façon semeuse, mais point auguste.  Le geste se doit d'être léger.

Les feuilles (saines) n'attendent que d'être rassemblées. Elles protégeront les massifs durant l'hiver. Le paillis se transformera en partie en terreau.
S'il recouvre des semis, on peut, de temps à autre, aller regarder leurs progrès. Minuscules pousses qui se développent sous les feuilles. Un des spectacles réjouissants de l'hiver. Le repos apparent masque le renouveau.



7 commentaires:

JEA a dit…

- "Façon semeuse, mais point auguste",
vous pensiez à Rodin ?
(plus sérieusement, l'idée et l'image enchanten).

claire a dit…

Rares sont les spectacles verts de l'hiver... je n'ai pas de vigne mais les crocus sont à ma portée, j'essayerai d'avoir le geste léger ;-)
La porte lavande sur fond rosé est une merveille !

Elisabeth.b a dit…

La pluie donnait un éclat particulier à ces couleurs habituellement douces.

frasby a dit…

Un enchantement !
Les photos sont exquises.
"Façon semeuse, mais point auguste", voilà que je cherchais le point auguste dans cet automne si délicat... Voilà que je courais après Marius, (le jardinier ?). Ahlala ! J'aurais vraiment besoin d'un guide. il me semble même l'avoir trouvé...
Merci à vous pour ce billet très doux.

Elisabeth.b a dit…

Marius ? Vous êtes une extravagante !
Il est vrai que les effets du vent d'automne, du vent d'autan ou du noroît sont encore mal connus.

Mlle d'enfer(t) a dit…

Comment jardiner en toute poésie... :)
(longtemps que je n'étais venue, souvent sur les chemins ferroviaires, entre deux récitals, le retour dans vos pages est toujours source de plaisir )

Elisabeth.b a dit…

Plaisir partagé !