jeudi, décembre 06, 2012

Précieuses feuilles mortes


Elles protègent les plantes du gel et en se décomposant nourrissent le sol. Elles sont utiles aussi sur les parcelles non cultivées. Un sol nu s'appauvrit.

Une parcelle peut être minuscule, nul besoin de posséder des hectares. Simple espace qui accueillera une future plantation, ou surface laissée libre : pour regarder quels végétaux s'y installeront. Les fleurs sauvages des villes ou des champs
 se promènent.
Un peu de terre sur les feuilles pour que le vent ne les amène pas plus loin.

Ne me parlez pas des souffleurs de feuilles. Ils ne me siéront que le jour où ils avaleront celui qui le tient.

Lisez plutôt ces quatre pages de conseils venus de Lausanne, ville où on laisse les feuilles se dégrader. En toute lucidité, comme le montre l'introduction à l'article : «Avec l’automne, les feuilles mortes sont de retour. Si elles font le bonheur des enfants, elles ont plutôt tendance à agacer les concierges et les services de voirie.»

C'est ici (format pdf).


1 commentaire:

Merula Micans a dit…

Comme je suis d'accord pour le souffleur de feuilles.On a réussi à faire d'un boulot sympa un emploi bruyant, polluant et ridicule !
J'adore l'odeur des feuilles en décomposition.