dimanche, septembre 27, 2009

Maïs dans la lumière changeante d'automne

.

.
Un vent si léger, quelques nuages et les maïs. Ils sont les premiers à donner aux paysages des tonalités rousses et dorées. Celles que l'on voit de loin. Les longues feuilles sèchent doucement. À quel moment les ramasse-t-on pour confectionner des poupées hautes comme la main ? .
J'ai perdue l'une d'elles un jour, dans un déménagement. Elle venait de Tchécoslovaquie. Légère et gracieuse, une sorcière allant au bal.
Šúpolové bábiky, poupée de maïs, savoir-faire populaire transmis des siècles durant. Aux plus habiles, aux plus patients. Précieux savoir qui permit de réaliser d'émouvantes crèches végétales.
. Près de la porte un escargot joue à compliquer mes sorties. Si près de la serrure qu'il faut faire attention à ne pas le heurter en tournant la clef. Le déplacer ? Mais il est si plaisant à regarder.
.
_____________________
.
Une page pour ceux qui voudraient fabriquer des personnages de maïs : ici
.

8 commentaires:

JEA a dit…

Les sangliers ne se cachent pas d'être restés les plus grands fumeurs de cigarettes papier maïs...

Elisabeth.b a dit…

Les marcassins eux préfèrent le sucre d'orge. D'où ces beaux champs au printemps et en hiver.

claire a dit…

Voilà une photo qui respire ! Mes parents m'ont ramené à l'époque une de ces poupées de leur voyage..je l'ai toujours, c'est une petite paysanne chargée mais très droite.
Ici aussi les escargots nous envahissent et comme vous j'ai du mal à les déplacer.

Elisabeth.b a dit…

En lisant votre remarque sur la poupée , j'entends une chanson d'Anne Sylvestre :

Mes aïeules souveraines
Tenaient bien raide leur dos
S'en allant à la fontaine
Dans leur jupon de futaine
Avant moi, porteuses d'eau

claire a dit…

Anne Sylvestre, quelle fraîcheur !
J'ai été hier avec une amie à Meise voir l'expo dont vous parliez...nous sommes revenues enthousiastes.
Ces "sculptures de vêtements" (=habits de passage entre ciel et terre) sont très raffinées, c'est un travail dépouillé, zen voire spirituel et puis je n'avais jamais vu les jardins botaniques ni le château de Bouchout !! On s'est dit qu'on y retournerait cet automne.
Je vous ai ramené le petit catalogue de Phet Cheng Suor. J'aimerais vous l'envoyer, si j'ai une adresse, je vous le fais parvenir. Merci pour l'info, sans vous je n'aurais pas eu cette belle journée !
Comme vous aimez l'art végétal et éphémère allez voir sur le web les oeuvres de Bob Verschueren, vous passerez un bon moment.

Elisabeth.b a dit…

Comme j'en suis heureuse ! Merci de votre délicate attention. Voici une adresse mél qui me permettra de vous répondre.
Elle fonctionne, si l'on songe à enlever les ( )...
jardins.chemins(@)free.fr

Mlle d'enfer(t) a dit…

Combien j'aime flâner dans vos jardins... *grâce perpétuelle*

Elisabeth.b a dit…

Flânez mademoiselle, les chemins sont faits pour être empruntés.Et j'ai le plaisir de vous y saluer.