lundi, mars 30, 2009

Norrviken ou les charmes discrets de la traduction

.
Photos : Norrvikens Trädgårdar
. En voulant afficher la traduction automatique de mon blog en anglais, surprise : .
Plantes des jardins et des chemins s'est métamorphosé en Plants norrvikens and paths. Un végétal étrange a poussé dans la liste des liens : Waikato botanica. Quelques lignes plus loin, dans la même rubrique, de nouveau cap au Nord : pour visiter Valloires norrvikens.
Le temps d'une traduction et le mot jardins a disparu. Pour ne plus porter que le nom de ceux de Norrviken. Une ville, au pays de Linné. Un beau domaine au Sud de la Suède : . «un trésor de notre temps. (...) des jardins renaissance, baroque, romantique, japonais, français, anglais et autres. »
On y organise des concerts, des manifestations horticoles. . Le choix de ce mot serait hommage ? La traduction automatique serait éprise de botanique ? Elle s'exerce : .
. - à la tendresse : les colporteurs jardiniers sont devenus Beautifully merchants - à la précision : le raifort est bien horseradish - à la précision et au parti pris : le gui sous lequel on s'embrasse reste lui-même, mistletoe. Mais l'an neuf s'est figé dans le temps : nine year. . Oh ! Shocking ! L'âge des roses anciennes d'André Éve s'est abattu sur l'horticulteur. Le voici old André eve ; tout déplumé, il a perdu une majuscule dans le combat. Et maintenant l'inacceptable : la poétique Éolienne se voit affublée du vocable de Turbine ! . Je fuis.
Lost in translation. Best regards,
E.
PS : reste une question : que deviennent les mots, les plantes, les jardins et les botanistes soumis à Live search? La présentation est agréable et, si on laisse part au doute et aux vérifications, le service peut être utile.
_________________
.
Liens :
.
Live Search (vérifier que la traduction français ---> anglais est activée)
.
.

Aucun commentaire: