jeudi, février 01, 2007

Soutenir Tela botanica

J'ai simplement souhaité relayer une information, c'est une initiative toute personnelle. Je me suis inscrite sur ce réseau il y a plusieurs années. Internet ne peut remplacer ni les livres, ni l'étude et l'observation. Mais quel outil quand on y trouve cette qualité. Des informations contrôlées sont plus que jamais nécessaires au temps où on peut écrire si facilement sur des supports publics. Sur la photo : une euphorbe cultivée, j'ai oublié le nom de la variété... les fleurs roses de pulmonaires dont le feuillage est peu visible. Et une ficaire.
Tela pour toile. Tela botanica c'est un réseau botanique francophone. Il réunit des botanistes confirmés et des amateurs. Liens précieux, connaissances partagées. Chacun y a sa place. Le bonheur d'apprendre, allié à l'exigence nécessaire. Dans un article publié en 2002 j'ai trouvé cette présentation de l'association par Michel Briand. Sous forme d'interview. En voici un extrait : « Pourquoi cette association (...) ?
La botanique aujourd'hui est très peu enseignée à l'école. Pourtant, on en a besoin dans tout ce qui concerne la protection de l'environnement, la forêt, les produits pharmaceutiques ou les biotechnologies par exemple. Mais la nature est souvent reléguée à un second rang… Tela vise à essayer d'établir un lien entre tous les botanistes individuels amateurs, chacun dans leur coin, les associations botaniques qui en général sont très régionales, et les institutions concernées par la botanique que se soit le Muséum, les Conservatoires Botaniques, les réserves naturelles, les parcs nationaux et régionaux, etc.
...
Pourquoi vous êtes vous intéressés à l'outil informatique et au web ?
Le pari, en partant d'une situation ou les associations qui couvrent le terrain sont en général vieillissantes, a été d'essayer de chercher un nouveau public en utilisant internet pour toucher les jeunes que l'on retrouve dans les universités, les écoles et qui sont branchés informatique, mais souvent peu inscrits dans le cadre associatif. C'est un moyen de pouvoir les contacter facilement avec un outil qu'ils connaissent bien. Le deuxième constat c'est que les personnes âgées, de par l'influence de leurs enfants ou de leurs petits enfants ont un PC chez eux, accèdent à Internet. Internet était le moyen de faire se rencontrer deux types de populations qui jusqu'à maintenant ne se rencontraient pas, ou peu. Et qu'est ce que "cela fait" Tela-botanica ?
Le principe de fonctionnement est celui d'un réseau coopératif. L'idée de base est que chacun peut contribuer au réseau en amenant ses compétences, dans des tas de domaines différents. Notamment par des listes de discussion, lorsque quelqu'un cherche le nom d'une plante, où bien l'endroit où on peut la trouver, il pose la question dans le réseau et des tas de gens vont pouvoir répondre. Il y a bien d'autres choses que cela, c'est aussi monter des projets collectifs sachant que l'apport de chacun est une libre contribution et que l'ensemble des données est restitué à tous. C'est le principe du don individuel auquel tout le monde peut bénéficier en retour.
...
Est-ce que tu peux donner un ou deux exemples de projets ?
...
Jusqu'à maintenant, en France, il n'existait pas d'index qui faisait la liste de toutes les plantes qui existaient avec leur nom scientifique, tous leurs synonymes ainsi que leur nom en français, anglais, espagnol, italien…. Etablir cet index a représenté un très gros travail (...)»
Suite sur le site I3C
POURQUOI SOUTENIR LE RÉSEAU ?
« L'association Tela Botanica emploie 2 salariés à plein temps pour l'animation du réseau et la maintenance de son site Internet. Elle tire son financement de diverses ressources, notamment des subventions publiques (en réduction constante !), du mécénat et des dons qui lui sont accordés par les membres du réseau.Aussi, votre soutien financier est-il très important. Vos dons constituent une marque de reconnaissance, mais aussi un gage d'autonomie et d'indépendance de notre action au bénéfice de la botanique francophone.»
Davantage d'informations sur le site Tela botanica ...
...
Internet nous a habitué à la belle générosité de ceux qui partagent leur savoir. Mais ce fonctionnement a un coût. Il est si simple d'y faire face, en fonction de ses possibilités financières naturellement. Ce qui importe c'est d'être nombreux. Vous savez, ces petits fleuves qui font grandes rivières. Et merci à Jean-Pierre Jacob. Je crois que ce sont les petites gouttes d'eau de la Bouriane verte qui m'ont donné envie de faire cette information. Et peut être ce blog. C'est si mystérieux les cheminements.
...
...
...

3 commentaires:

Jean Pierre Jacob a dit…

Ce plaidoyer en faveur de l'échange et de la mise en commun des connaissances me convient bien sûr tout à fait. A Lot Nature botanique ( voir le lien "les botanistes de Lot Nature"sur Bouriane Verte) on essaie maintenant de créer au niveau du département un site collaboratif où tout un chacun peut laisser des traces.Ca démarre doucement, mais j'ai bon espoir.

Daniel MATHIEU a dit…

Bonjour,

Nous vous remercions vivement pour cet appel et cet éloge en faveur de Tela Botanica ! Se sont en effet les petites rivières qui font les grands fleuves, l'important est qu'elles sachent se rassembler quand il le faut...

Si vous le souhaitez, vous pouvez voir afficher vos articles dans la colonne de droite des actualités de Tela Botanica, comme Bouriane Verte. Pour cela il suffit de nous envoyer l'adresse du flus RSS de votre site à accueil@tela-botanica.org.

Bien amicalement

Elisabeth.b a dit…

Oh merci à vous ! Mais vous savez, ce blog n'est sans doute pas très connu. Oui, c'est un appel. Mais côté efficacité et impact... l'équivalent d'une annonce des gardes-champêtres de mon enfance dans un minuscule village. Le tambour en moins.

Une telle invitation ne se refuse pas. Et elle me fait très plaisir. Il serait sans doute temps que je me soucie du fonctionnement des flux RSS.

Amicalement.